Marchés émergents : éviter la volatilité des taux de change

Inquiets devant l’afflux de capitaux et l’appréciation de leur monnaie, les pays émergents se protègent d’un éventuel réajustement. Christian Parisot décrit trois stratégies distinctes : celles du Brésil, du Chili et de la Chine.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°291

Système monétaire international : comment mettre fin aux tensions ?

Les mouvements des taux de change ont souvent été une source de risque pour les économies émergentes. Ce risque a atteint son paroxysme lors de la crise asiatique de 1997. Depuis, tous ces pays ont cherché à limiter l’impact des variations de taux de change. Certains, parce qu’ils ont des recettes en dollar (les producteurs de matières premières) ou parce qu’une grande partie de leurs exportations est destinée aux États-Unis, ont arrimé leur devise au billet vert. Partisane, dans le passé, de cette stratégie, la Chine cherche désormais de plus en plus à développer sa zone monétaire. Elle ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Système monétaire international : comment mettre fin aux tensions ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet