Lobbying

Les vertus de la veille juridique anticipative

Dans un contexte de crise financière et économique, les banques font face à un foisonnement réglementaire au plan national, européen et international. La veille juridique anticipative, que les Anglo-saxons nomment plus directement le lobbying, aide chaque établissement à tirer le meilleur parti des évolutions à venir. Mais la démarche doit être organisée pour être efficace.*

Arestan

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°727

Finance Carbone : 2012 et après ?

Le lobbying fait partie de ces nouvelles pratiques, progressivement acculturées dans notre environnement latin, qu’il y a peu encore l’on n’osait à peine nommer et dont on évitait de parler, de peur d’être mal vu. Pour autant, afin d’éviter de nous exposer au risque de la critique sémantique relative à l’emploi d’un anglicisme, et pour nous détacher de la connotation polémique qui est encore parfois attachée à ce vocable, dans la suite de ce texte nous n’utiliserons pas le mot « lobbying », mais l’expression plus technique de « veille juridique anticipative » ou VJA.Quelques cadrages ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet