Lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

Du KYC (Know Your Client) au KYN (Know Your Network)

Le secteur bancaire a été frappé, sur les cinq dernières années, par une vague d’amendes pour de graves défaillances dans les systèmes et les processus de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Ces manquements ne sont pas uniquement le résultat de la propension de certaines banques pour des clients ou des schémas risqués. Ils reflètent également une inefficacité des outils de conformité employés à l’heure actuelle par les institutions financières, notamment le KYC (Know Your Client).      

1. Tableau complet des liens et relations d’un potentiel client

L'auteur

Revue de l'article

À l’heure où la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme est devenue, sur un plan mondial, l'une des priorités des agendas politiques, le secteur bancaire semble passer par une zone de turbulences et se voit contraint de faire évoluer ses pratiques en termes de conformité. Plusieurs fuites d’informations, qui ont atteint leur point culminant avec les « Panama Papers », ont placé les banques au centre des scandales d’évasion fiscale, de blanchiment d’argent, de corruption ou encore de contournement des sanctions.Un manque de prévention du crime financier ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet