L'hégémonie contestée du dollar

En raison de la position privilégiée du dollar, les profonds déséquilibres américains sont maintenus. Virginie Coudert décrypte ce mécanisme qui place le système financier international sur une bombe à retardement.

L'auteur

  • virginie-coudert
    • Conseiller scientifique (Direction de la Stabilité Financière)
      Banque de France
    • Professeur associé
      Université de Paris Ouest Nanterre
    • Chercheur associé
      CEPII (Centre d’Etudes Prospectives et d’Informations Internationales)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°291

Système monétaire international : comment mettre fin aux tensions ?

Le dollar reste prédominant dans le système monétaire international (SMI). Bien que le système de Bretton Woods ait disparu depuis 1973, et avec lui la nécessité de maintenir des changes fixes par rapport au dollar, la plupart des pays émergents ont continué de gérer leur monnaie par rapport au billet vert, la périphérie de la zone euro constituant une exception. La capacité d’endettement des États-Unis s’en trouve largement facilitée, puisque les réserves de change de ces pays sont investies principalement en bons du Trésor américain. Cette situation confère toujours aux États-Unis un ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Système monétaire international : comment mettre fin aux tensions ?

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet