Équilibres et tensions

La banque, le régulateur et l’État : une construction tricéphale qui évolue dans le temps

La relation entre les banques et l’État ne se limite pas à un duo. À leur tête à tête des années 1950-1980 a succédé un face-à-face entre régulateur et banques dans la période 1980-2010. Après 2008, l’État a eu une emprise croissante sur le système monétaire et financier. Avec la crise née de la pandémie de Covid-19, s’ouvre une ère qui nécessite un nouveau contrat pour équilibrer cette relation entre la banque et les Pouvoirs publics afin de faire face aux « macrorisques » croissants.

La banque, le régulateur et l’État : une construction tricéphale qui évolue dans le temps

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°401

PGE La banque entre activité commerciale et service public

Les banques commerciales sont mises à contribution pour aider les entreprises à traverser et à sortir de la période de crise de la Covid-19. D’importants programmes de prêts garantis par l’État (PGE) ont été mis en place. En Europe, ce sont plus de 1 650 milliards d’euros dans les cinq principaux pays (Allemagne, France, Royaume-Uni, Italie et Espagne) garantis entre 70 et 100 % par une banque publique (Bpifrance en France), elle-même contre-garantie par le Trésor public [1]. Aux États-Unis, le Paycheck Protection Program (PPP) prévoyait en mars 350 milliards de dollars de prêts pour les ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

PGE : la banque entre activité commerciale et service public

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet