couv _la révolution fintech

Détails

  • ISBN : 9782863257579
  • Parution : 17/03/2016
  • Éditeur : RB Edition
  • Collection : Les essentiels de la banque et de la finance
  • Format : 13 x 20 cm
  • Nb page : 128 pages

L'auteur

Pour en savoir plus

La révolution FinTech

La FinTech, coqueluche ou révolution ? Cet avatar dans le domaine financier de la disruption digitale va-t-il vraiment bouleverser le monde feutré des services bancaires, de la tenue de compte à l’épargne, en passant par les moyens de paiement et le financement ? La FinTech séduit par sa capacité à innover au profit des clients autant qu’elle inquiète les acteurs installés par son potentiel de désintermédiation. Largement initiée par le monde anglo-saxon, la révolution FinTech gagne l’Europe continentale à grande vitesse. Les start-ups françaises ne sont d’ailleurs pas les dernières à en profiter, comme en témoignent les levées de fonds record réalisées en 2015 par des acteurs tels que Prêt d’Union, SlimPay ou le Compte Nickel. Cet ouvrage a pour ambition de saisir l'essence de ce phénomène, en combinant approche analytique – grâce à un panorama des entreprises de la FinTech et de leurs facteurs de compétitivité – et mise en perspective stratégique, notamment par l'évaluation de leur impact sur l’écosystème de la banque et de la finance à court et moyen terme.

Points forts

L'ouvrage combine une approche analytique des différentes FinTechs et une mise en perspective stratégique avec les établissements financiers

Pour en savoir plus

Sommaire

Chapitre 1 : La FinTech est un OBNI – I. Un Objet Bancaire – 1. Paiement et gestion des comptes : Internet et mobile en accélérateurs d’innovation – 2. Financement et épargne : l’empire du Big Data – II. …Non Intégré – 1. Encore largement en
dehors du périmètre d’influence des banques européennes – 2. L’intégration de l’activité des FinTechs est souvent un casse-tête pour le régulateur

Chapitre 2 : Schumpétérienne, la FinTech ira-t-elle jusqu’à « ruiner l’ancien » ? – I. Un phénomène de destruction créatrice – 1. La FinTech altère les modèles traditionnels de création de valeur… – 2. …Mettant ainsi les banques sous pression – II. Le nouveau va-t-il réellement ruiner l’ancien ? – 1. La FinTech est vulnérable – 2. Les acteurs installés restent puissants – 3. La coopération entre Banques et FinTechs est appelé à se développer

Conclusion : vers l’émergence de nouveaux écosystèmes.

L'auteur

Régis Bouyala dirige depuis 2011 le cabinet Pémance, spécialisé dans les FinTechs et, à ce titre, il conseille plusieurs acteurs majeurs de l’écosystème du secteur, banques, start-ups et industriels. Il est également vice-président du comité de labellisation du Pôle Finance Innovation.

Sur le même thème