Internet

Le W3C s’intéresse au paiement en ligne

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°779

Numéro double 779-780 : Rétrospective 2014 - Prospective 2015

Organisation internationale de standardisation autour du Web, le W3C vient de fêter ses 20 ans. Pour l’occasion, et tenant compte de la part croissante du commerce sur Internet (y compris le commerce mobile), le W3C réfléchit à une standardisation du paiement en ligne. Pour cela, l’organisation a constitué un groupe de travail. Celui-ci va s’intéresser à deux grands sujets :

  • portefeuille et porte-monnaie électronique, d’une part ;
  • lutte contre la fraude, d’autre part.

Les acteurs veulent créer une couche d’interopérabilité entre les différents porte-monnaie électroniques pour payer sur tous les sites marchands. Pour la partie sécurité, différents composants seront étudiés : conduire des transactions en ligne en supprimant l’échange des données de cartes, authentifier les utilisateurs au-delà du classique couple identifiant et mots de passe, et intégrer ces innovations dans les sites Internet. Tous les acteurs de la chaine de paiement font partie du groupe de travail qui a commencé sa tâche le mois dernier : opérateurs mobiles (Orange, ATT, Verizon, Telefonica), acteurs du Web, banques et autres intermédiaires (dont la BPCE, Visa), régulateurs (Banque fédérale américaine), et représentant de marchands et de fournisseurs (Gemalto, Worldpay). Sa première tâche consiste à identifier les technologies nécessaires et à établir une feuille de route vers la standardisation.

 

Sur le même sujet