Association humanitaire : « C’est aussi l’intérêt des banques d’avoir des populations qui ne sont pas installées durablement dans la misère »

Les Restaurants du Cœur en appellent à la mobilisation générale : alors que leur campagne hiver 2012-2013 vient d’être lancée, ils redoutent une réduction de l’aide alimentaire européenne lors du vote du budget pour la période 2014-2020. Le secteur bancaire, avec qui le groupe a noué de nombreux partenariats, a un rôle à jouer.

illustration restau du coeur

L'auteur

Revue de l'article

L’aide alimentaire européenne, si elle est votée avec le budget européen, verrait son montant baisser globalement de 500 millions d'euros à environ 360 par an… Comment gérer cette situation?Le nouveau programme proposé par l’Union européenne, le Fonds européen d’aide aux plus démunis (FEAD), est un bon premier signe, malheureusement, il est très inférieur aux besoins. Le FEAD propose un budget de 2,5 milliards sur 7 ans, ce qui représente 360 millions d’euros par an, soit un montant inférieur à ce qui existait auparavant, alors même que nous espérons que tous les États vont y adhérer [1] ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet