Chronique de droit bancaire : Responsabilité du dispensateur de crédit. Principe de non-immixti...

"… Un établissement de crédit, qui n'a pas, en sa qualité de prêteur ou de garant, à s'immiscer dans les affaires de son client, ne commet pas de faute du seul fait de l'octroi d'un concours à une entreprise concurrente. " -(Cass. com. 19 novembre 2002, arrêt n° 1905 F-P, Crédit médical de France c/Consorts Branco ; Bull. civ. IV n° 167 p. 191.)

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°88

Banque et Droit 88


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)