Gestion d'actifs

Fonds d’actions européennes : faut-il préférer la gestion passive ?

Certains fonds actifs ont démontré leur capacité à délivrer une valeur ajoutée sur le long terme, mais pas au point de justifier les frais élevés qu’ils facturent aux investisseurs.

Gestion d'actifs

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°834

Très petites entreprises: les banques sont-elles à la hauteur ?

La gestion passive à bas coût, déjà largement présente outre-Atlantique, séduit de plus en plus les investisseurs européens depuis quelques années. Qu’il s’agisse de fonds indiciels ou d’ETF (Exchange-Traded-Funds), ce type de gestion permet d’obtenir des performances très proches de celles des indices de marché, tels que le CAC 40 sur les actions françaises ou le MSCI EMU sur les actions de la zone euro. Si l’investisseur abandonne par cela tout espoir de surperformer le marché, il n’est pas non plus soumis aux aléas de la gestion active (talent variable du gérant, risque de départ du ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet