Désintermédiation : la France, bonne élève de la zone euro

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°781

Chambres de compensation : un saut vers l’inconnu

35 % du financement des entreprises financées en France serait passé par les marchés en 2013, contre 26 % en 2008. Ces chiffres, produits par Standard & Poor’s, contrastent avec ceux de la zone euro dans son ensemble, où seuls 18 % du financement se fait par le marché, soit 5 petits points de plus qu’au début de la crise. « Dans un contexte d’absence d’investissement, le fait que l’économie française continue de diversifier son mode de financement, pour devenir moins dépendante des banques, est une excellente nouvelle. Cela facilitera le financement des investissements lorsque ceux-ci repartiront », a salué Yann Le Pallec, président de S&P France. Les marchés High Yield et du factoring se développent, celui des CLO [1] repart, tandis que le crédit bancaire progresse lui aussi.

[1] Collateralized Loan Obligation.

 

Sur le même sujet