Financement

Le Covid-19 porte un coup à l’investissement dans les FinTechs dans le monde

Les opérations de plus de 100 milliards de dollars se sont raréfiées au premier trimestre 2020.

Le Covid-19 porte un coup à l’investissement dans les FinTechs dans le monde

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°846

La régulation à l’épreuve du COVID-19

La crise provoquée par la pandémie de Covid-19 affecte le secteur du financement des FinTechs par le capital-risque. Au premier trimestre 2020, seules 404 FinTechs ont fait l’objet d’un deal pour un montant total de 6,1 billions de dollars dans le monde, estime le rapport sur l’investissement dans les FinTechs publié par CB Insights. La Chine, premier pays touché par le virus et premier pays confiné, a connu cette année son pire trimestre depuis 2015 concernant l’investissement dans les Fintechs avec seulement 29 deals pour une valeur totale de 175 milliards de dollars. Les autres pays d’Asie ont été touchés par la dégringolade et les investissements dans les Fintech en Asie ont chuté de 69 % au premier trimestre 2020 par rapport au premier trimestre précédent, à 883 milliards de dollars (contre 1,154 en 2019), avec une baisse de 23 % du nombre d’opérations. En Amérique du Nord, 3,49 billions de dollars ont été investi dans 165 FinTechs au premier trimestre (dont 3,31 billions aux États-Unis), contre 3,99 billions un an plus tôt. 1,64 billion de dollars ont été investis dans des FinTechs en Europe au premier trimestre 2020, contre 1,73 billion début 2019. Autre phénomène observé par CB Insights, les opérations de plus de 100 milliards de dollars se sont raréfiées au premier trimestre 2020. Il y en a eu 13 pour un total de 2,6 billions de dollars. L.B.

 

Sur le même sujet