Cet article appartient au dossier : Les dérivés, Enfin sous contrôle?.

Résolution

« Un moratoire sur la clôture des contrats de dérivés »

18 grandes banques ont signé un protocole visant à rendre plus sûres les procédures de résolution, grâce au respect du moratoire sur la clôture des contrats de dérivés. Que se serait-il passé si cet outil avait existé à l'époque de Lehman Brothers ?

L'auteur

  • Eric Litvack
    • Responsable Affaires publiques pour la BFI
      Groupe Société Générale

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°777

Les dérivés : enfin sous contrôle ?

Le 11 octobre dernier, l'ISDA a révélé un protocole signé par 18 banques [1] (dont Société Générale) en vertu duquel les signataires respecteront un moratoire si une contrepartie fait l'objet d'une procédure de résolution. Cet engagement va-t-il contribuer à préserver la stabilité financière ?De nombreuses réglementations mettent en place un régime de résolution : la Loi bancaire en France, le Dodd Frank Act aux États-Unis, la BRRD, qui sera transposée dans tous les pays européens, mais aussi des lois semblables en Suisse, au Japon, etc. Elles confèrent au régulateur, quand il prend en ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Enfin sous contrôle?

Sur le même sujet