Cet article appartient au dossier : Ethique et marchés financiers.

Perspective temporelle

Moralité, profitabilité et rapport au temps en finance

Différentes études de chercheurs, dont celle qui établit la théorie de la perspective temporelle, montrent que les individus ou les institutions (via leur management et leurs actionnaires) très axés sur le présent ont plus de risques d'agir de façon non éthique. Comprendre ce rapport au temps des collaborateurs comme de leur management peut être une piste pour encourager des comportements plus éthiques.

sablier

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°802bis

Ethique & marchés financiers

La question de la bonne conduite et plus généralement de l’éthique est au centre des débats liés au secteur financier et son avenir. Manipulations du marché des changes, scandale du Libor, crise des subprime, affaires de rogue trading et autres séismes auront laissé des traces. Les plus grandes banques mondiales ont payé plus de 275 milliards de dollars d’amendes cumulées depuis 2008 [1]. Plus récemment, quatre anciens traders de Barclays ont été condamnés dans l’affaire de manipulation du Libor à des peines allant de 33 mois à 6 ans de prison. Le juge qui les a condamnés a déclaré : « Ce ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sommaire du dossier

Ethique et marchés financiers

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet