Financement des entreprises

« La fiducie présente certains avantages face aux financements classiques »

Dimitri Lasies a commencé à utiliser les montages de fiducie pour financer les entreprises en retournement ; il applique désormais ces montages à des entreprises in bonis. Il en détaille les avantages et les limites.*

Fiducie

L'auteur

  • D. Lasies
    • Directeur Grands Comptes
      Caisse d’Épargne Provence-Alpes-Corse (CEPAC)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°798

Innovation financière : l’effervescence des pays émergents

Depuis quand et comment utilisez-vous les fiducies ?Je pratique assez régulièrement la fiducie depuis 2008-2009, date à laquelle elle a été rendue possible en France. Je l’ai découverte alors que je travaillais à la BRED, autre établissement du groupe BPCE : j’avais alors repris la direction d’un département finançant des entreprises en retournement, en lien avec des cabinets d’avocats spécialisés dans le restructuring, le CIRI ou le médiateur du crédit. J’ai alors pratiqué à plusieurs occasions les montages de fiducie. Ils consistaient à apporter de la new money en prenant des actifs en ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Sur le même sujet