Épargne retraite: axe stratégique pour les Français et l’industrie financière

Favoriser l’épargne-retraite, peu développée en France, profiterait à la fois aux épargnants, à l’économie et à l’industrie financière. Pour y parvenir, la fiscalité jouera un rôle central, mais aussi l’éducation financière. S’il perdure, le contexte de taux bas constituera un environnement difficile mais surmontable.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°354

Gestion d'actifs : un moment stratégique pour la Place de Paris

L’année 2016 aura remis l’épargne-retraite sur le devant de l’actualité. Tant du côté européen qu’en France ont été publiés des études, des textes, des projets de réglementation et des consultations sur ce thème. On ne peut que se réjouir de ce regain d’intérêt, même si ces projets peuvent aussi constituer des sources d’interrogations, compte tenu de leurs intentions ou de certaines conséquences qu’ils sous-tendent.Au-delà du confort qu’apporterait aux Européens un produit d’épargne-retraite individuel plus ou moins standardisé, mais accessible partout en Europe – le PEPP [1] –, les ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Gestion d’actifs: un moment stratégique pour la Place de Paris

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet