FRTB

Bâle IV et les activités de marché : le brouillard persiste

Dans Bâle IV, la FRTB va entraîner une hausse de la charge en capital liée aux activités de marché. Mais l’estimation de cette augmentation demeure approximative. La Commission européenne doit apporter plus de précisions aux BFI et à l’ensemble des activités bancaires, mais aussi vérifier que les établissements européens ne seront pas pénalisés par rapport à leurs homologues américains.

Le brouillard persiste sur les conséquences qu’aura le FRTB

L'auteur

  • Guillaume Cazauran
    • Vice-Président
      CRSF (Cercle de la Régulation et de la Supervision Financière)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°387

Les BFI européennes face à leur destin

Lancée au lendemain de la crise de 2007-2008, la Fundamental Review of the Trading Book (FRTB) fait partie des initiatives prises pour renforcer le système financier. Elle vise particulièrement les exigences en fonds propres imposées aux banques. Initialement publiée en janvier 2016, elle a été, avant même son entrée en vigueur, mise à jour en janvier 2019. Une question se pose désormais : quel est l’impact de Bâle IV sur les activités de marché, dans les différentes régions du monde ? Plusieurs rapports sont sortis récemment, émanant :– du Comité de Bâle [1] ;– de l’EBA [2] pour les ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

Les BFI européennes face à leur destin

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet