Stratégie

Accroître la valeur ajoutée de la banque privée (2/2)

Face à des marchés financiers erratiques et au resserrement des politiques fiscales, la banque privée doit actionner de nouveaux leviers pour accroître sa valeur ajoutée : privilégier le conseil juridique, améliorer son reporting, élargir son offre, avec une tarification transparente et sans ambiguïté quant à la préservation des intérêts du client, industrialiser son organisation...

Banque privée

L'auteur

  • Baillot
    • Directeur
      BRED Banque Privée
    • Professeur-Associé
      Université Paris II

Revue de l'article

Des circonstances financières contraires, doublées d’une dégradation rapide de notre législation patrimoniale, conduisent à une contraction de la valeur ajoutée de la banque privée française [1]. Il en découle la nécessité de revisiter son business model pour assurer sa pérennité. Les évolutions induites portent sur nombre de ses dimensions dont notamment :le conseil juridique ;l’information et le reporting ;la sélection des produits ;l’expertise financière ;l’industrialisation de son organisation et de ses services.Un conseil juridique à privilégierLa crise de nos finances publiques ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet