L’inflation pourrait être une bonne nouvelle pour les banques

L'inflation progresse plus vite que prévu en France, de 2,2% sur un an en septembre, contre 1,9% en août. Son impact sur la MNI des banques pourrait être positif, à condition que les banques centrales normalisent, mais prudemment et progressivement, leur politique monétaire.

L’inflation pourrait être une bonne nouvelle pour les banques

L'auteur

  • Olivier Klein
    • Directeur général
      BRED
    • Professeur de macroéconomie financière et de politique monétaire
      HEC

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°861

Face au climat

Comme on le sait, et contrairement à ce qu’on lit parfois, les taux d’intérêt bas ne sont pas en tant que tels l’ennemi des banques. Ce qui compte, pour elles, ce ne sont pas les taux d’intérêt, mais la pente des taux. Rappelons qu’en France, par exemple, les crédits (prêts immobiliers, crédits d’investissement) sont en moyenne d’une durée assez longue et très majoritairement à taux fixe. Alors que les dépôts sont plutôt courts, à vue non rémunérés ou à terme rémunérés à des taux indexés sur des taux courts.Si la différence entre taux longs et taux courts est suffisamment forte, que les ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet