Cet article appartient au dossier : ENASS Papers 9.

Mutuelles

L’ORSA comme outil de décision prospective

Les sociétés du secteur de l’assurance ont réalisé, à compter du 24 septembre 2014 et en vue de la préparation à l'entrée en vigueur de la directive Solvabilité 2 (1er janvier 2016), les premiers exercices d'évaluation interne des risques et de la solvabilité. Dans cet article sont étudiés les apports et limites de ces exercices de prospective stratégique, d'inspiration normative et fondés sur les cartographies des risques stratégiques ainsi que sur une analyse par scénarios de type stress-test.

1. Rapprochement entre démarche prospective et ORSA

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°336

ENASS Papers 9

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) définit l’ORSA (Own Risk and Self Assessment) – ou évaluation interne des risques et de la solvabilité – de la manière suivante : « L’ORSA est un processus interne d’évaluation des risques et de la solvabilité par l’organisme (ou le groupe). Il doit illustrer la capacité de l’organisme ou du groupe à identifier, mesurer et gérer les éléments de nature à modifier sa solvabilité ou sa situation financière. Aussi, sa déclinaison opérationnelle en fait-elle un outil stratégique de premier plan [1] ».À la lecture de ces éléments ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sommaire du dossier

ENASS Papers 9

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet