Blockchain

Les chaînes de blocs sont-elles vraiment infaillibles ?

Selon une croyance désormais solidement enracinée, les chaînes de blocs, démocratiques et invulnérables, auraient réponse à tout. Attention, il y a blockchains et blockchains, tempère Pierre-Charles Pradier, et toutes ne sont pas parées des mêmes vertus.

 1. En-têtes et signatures d’une chaîne de blocs

L'auteur

  • Pierre-Charles PRADIER
    • Doyen honoraire
      Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
    • Centre d'économie de la Sorbonne

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°407

ENASS PAPERS 22

Depuis quelques années, il n’est plus un problème qu’une chaîne de blocs* ne permette de résoudre, du moins en théorie. Ces dispositifs supposément transparents et inviolables peinent, depuis plus de dix ans, à trouver une application rentable, si bien que leur utilité paraît aussi incertaine que leur valeur est fluctuante. Il se trouve toutefois toujours un enthousiaste pour expliquer, dans un sabir dont aucun des termes n’est bien défini, la supériorité de ces chaînes de blocs sur ce que l’humanité a pu produire jusqu’ici. À vrai dire, peu importe que ces discours ne mènent nulle part : ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet