Family offices : les banques doivent savoir rester à leur place

Créer une structure de family office au sein d'un établissement bancaire contient plusieurs risques. Lombard Odier Darier Hentsch & Cie privilégie l'apport de prestations à des structures patrimoniales indépendantes plutôt que de se substituer à elles.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Stratégie n°234

La Banque Privée


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Stratégie

Sur le même sujet