Les limites des droits non financiers attachés aux actions de priorité

Les privilèges non financiers consentis aux porteurs d'actions de priorité sont dans certains cas limités, malgré la grande liberté laissée par la loi. Le capital investisseur doit bien les connaître pour gérer au mieux ses participations.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°589

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)