Cet article appartient au dossier : N°642 du 01/12/02, Bâle II en question.

Les biais concurrentiels de la réforme de Bâle

La volonté du Comité de Bâle de favoriser une égalité concurrentielle des établissements de crédit entre en contradiction avec de nombreuses dispositions du projet de réforme, voire avec sa démarche. Les structures de l'industrie bancaire sont en effet largement déterminées par le mode de financement de l'économie adopté par chaque pays au fil de son histoire. Une réglementation uniforme ne les affecte donc pas dans les mêmes conditions et ne produit pas les mêmes effets.

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°642

Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)