L’introduction de l’Intelligence artificielle dans la banque, un chantier encore colossal

Créé le

07.10.2022

-

Mis à jour le

10.10.2022

L’Intelligence artificielle(IA) infuse les métiers de la banque. Sa capacité à traiter des masses gigantesques de données, à les catégoriser, mais aussi sa perfectibilité en tant que « système apprenant » en font un atout considérable pour le secteur bancaire.

L’automatisation de certaines tâches vient remplacer une activité humaine chronophage, libérant du temps pour le collaborateur, qui pourra se concentrer sur des aspects plus humains et intuitifs de son métier. La granularité des données traitées, ensuite, permet une prise de décision basée sur des éléments précis et objectifs. Ce traitement des données constitue d’ailleurs un outil puissant au service du reporting, une aide précieuse sur le plan réglementaire pour les départements de conformité.

Pourtant, le développement de l’IA se fait à pas relativement mesurés dans l’univers de la banque.

Des questions, des défis

Son introduction dans les métiers bancaires pose en effet un certain nombre de questions et de défis.

De la part des collaborateurs, tout d’abord, dont les périmètres d’activité s’en trouvent redéfinis ; au niveau de l’entité bancaire, l’implémentation de l’IA conduit à réévaluer les stratégies, à transformer l’ensemble de l’écosystème.

Elle soulève également des interrogations quant à la sécurité et la fiabilité des systèmes. L’IA a certes fait une entrée dans l’univers financier via la lutte contre la fraude, mais comment concilier l’exigence de transparence qui caractérise les activités bancaires avec l’opacité des algorithmes ? Quelle confiance accorder à une prise de décision dont on ne maîtrise pas les tenants et aboutissants ?

Une évolution « culturelle » à ce sujet est sans doute attendue, et inéluctable, mais la plus grande vigilance restera de toute façon de mise. C’est pourquoi cet « avènement » ne peut manquer d’entraîner dans son sillage une évolution de la réglementation et des critères de supervision.

Comme le soulignent les experts, l’Intelligence artificielle façonne peu à peu les métiers de la banque de demain et présente des opportunités en termes stratégiques, mais le chantier reste colossal.

Lire également :

• Transparence et intelligence artificielle − Libres propos en droit bancaire

• Petit lexique de l’intelligence artificielle