Square
 

Les patrons français
affichent un optimisme mesuré

Créé le

18.01.2024

-

Mis à jour le

24.01.2024

[WEB ONLY] Les dirigeants français sont confiants, malgré un contexte économique délicat. Des défis de main-d’œuvre et l’émergence de l’IA redessinent les priorités stratégiques, selon l’étude de JP Morgan.

« La France est la locomotive de l’Union européenne », a déclaré Olivier Simon, responsable de la banque commerciale pour la France et le Benelux de JP Morgan. La banque américaine a dévoilé ce 17 janvier sa 3ème étude annuelle Business Leaders Outlook. Les chefs d’entreprises de taille moyenne françaises restent relativement optimistes pour l’économie mondiale (54 %), mais moins qu’en 2023 (58 %) et 2022 (62 %). La tendance est la même pour leur perception en France, avec une dégradation de 60 % en 2022 à 51 % en 2024. Il y a un an, 56 % de ces dirigeants se sentaient optimistes quant aux perspectives économiques nationales (56 %), mais 53 % s’attendaient à une récession en 2023 et se préparaient à ses répercussions.

Concernant leurs propres entreprises, ils anticipent une augmentation des revenus et des ventes de 78 % en 2024, comparé à 68 % l’an dernier. Ils ne doutent pas de réaliser des profits en 2024, pour 66 % d’entre eux, contre 61 % en 2023. « Les entreprises de taille intermédiaire font preuve de pragmatisme et de capacité d’adaptation, souligne Olivier Simon. Quelles que soient les conditions économiques, elles font en sorte de trouver les moyens de croître et de prospérer. » Quant aux perspectives d’investissement, 59 % des dirigeants expriment le désir d’augmenter leurs dépenses.

Le représentant de JP Morgan souligne la nécessité d’une diversité des financements pour répondre à ces besoins. En matière de financement, le crédit bancaire reste toujours le plus prisé en France (62 %), suivi du financement d’équipement (50 %), du placement privé de dette et de capitaux propres (45 %), du financement d’actifs (44 %), et de l’immobilier commercial (43 %).

La main d’œuvre au cœur des préoccupations

La gestion des ressources humaines émerge comme le principal défi, avec 33 % des dirigeants français confrontés à une pénurie de main-d’œuvre, une tendance persistante depuis 2022. Ce chiffre atteint 50 % aux États-Unis. Parmi les autres défis majeurs, 30 % évoquent les incertitudes économiques, tandis que la cybersécurité et la hausse des taux d’intérêt préoccupent à égalité 26 % des dirigeants. Notamment, l’Allemagne et l’Angleterre placent la hausse des taux d’intérêt en tête de leurs préoccupations.

Les outils d’intelligence artificielle (IA), tels que l’IA générative et les logiciels de traitement du langage, se présentent comme une opportunité et une priorité pour 80 % des chefs d’entreprise français, déjà utilisateurs ou envisageant leur utilisation. La moitié de ces utilisateurs les appliquent à leurs opérations commerciales, tandis que l’autre moitié s’en servent pour leurs besoins de communication interne et externe, soulignant leur rôle clé dans le développement, avec 38 % des dirigeants prévoyant d’introduire de nouveaux produits et services, et 35 % d’élargir leurs canaux de distribution. D’autres stratégies de croissance pour l’année à venir émergent également : 46 % des dirigeants souhaitent privilégier leurs produits les plus rentables, tandis que 44 % envisagent d’acquérir de nouveaux marchés à l’international, et 39 % au niveau national.

RB