Congrès

Encadré 2

Dans le champ de la lutte anti-blanchiment

Créé le

19.12.2016

-

Mis à jour le

22.12.2016

Les « plates-formes de conversion de monnaies virtuelles » (de type blockchain) entrent désormais dans le champ législatif de la lutte contre le blanchiment et le financement du terrorisme (LCB-FT) en France, avec l’ordonnance du 1er décembre 2016 (voir, dans ce même numéro, la chronique de Pierre Storrer). Ce texte devance la proposition antérieure de la Commission européenne d’inclure ces plates-formes dans la future directive modifiant la 4e directive Anti-blanchiment (dite 4e directive bis).

À retrouver dans la revue
Revue Banque Nº803
RB