La réception de la finance islamique en France : face à la crise, une réponse éthique

Dossier réalisé par La rédaction

Introduction

La réception de la finance islamique en France : face à la crise, une réponse éthique

Selon les dernières estimations de Standard & Poor's, les actifs de la finance islamique devraient atteindre les 3 000 milliards de dollars en 2015, soit un doublement des actifs depuis 2011 (source : Les Echos). Une telle croissance ne passe pas inaperçue, en cette période de crise financière où la faillite d’établissements financiers s’accompagne d’un risque de défaut d’États souverains et d’une fragilisation de la confiance des marchés.

Finance islamique en France

La réception de la finance islamique en France a fait l’objet d’un colloque le 14 mai 2012 à l’université Paris Ouest Nanterre La Défense, en partenariat avec le cabinet d’avocats McDermott Will & Emery, représenté dans le panel des intervenants par Me Jilali Maazouz. Ce séminaire a réuni une dizaine d’intervenants prestigieux parmi lesquels des avocats, banquiers, financiers, professeurs des universités et régulateurs, mobilisés pour débattre de la réception de la finance islamique en France. La diversité des profils des intervenants a été l’une des clés du succès de cet événement. Les grandes lignes directrices de cette rencontre seront retranscrites dans différents articles publiés dans les numéros de mars et d'avril 2013 de Revue Banque.

Dossier réalisé par La rédaction

Sommaire

Le dossier que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité
Tarif : 15.00 euros TTC
Revue Banque