Chronique Bancassurance

Le tuteur ne peut pas verser des primes sur un contrat d’assurance vie sans autorisation judiciaire

Les dispositions de l’article 501 selon lesquelles le tuteur peut, sans autorisation, placer des fonds sur un compte ne sont pas applicables au versement de primes sur le contrat d’assurance vie. Le tuteur doit solliciter l’autorisation du conseil de famille, ou à défaut, du juge des contentieux de la protection, pour verser ces primes sur un contrat d’assurance sur la vie.

Cass. Avis, 18 décembre 2020, n° 15007.

L'auteur

  • Michel Leroy
    • Maître de conférences, Responsable du Master II Ingénierie du patrimoine
      Toulouse I - Capitole

Revue de l'article

Depuis la loi n° 2019-222 du 23 mars 2019, les dispositions de l’article 501 du Code civil autorisent le tuteur à placer sans autorisation des fonds sur un compte.Le domaine d’application de ce texte ne parut pas clair pour le juge des contentieux de la protection du tribunal judiciaire de Rouen, qui interrogea alors la Cour de cassation de la manière suivante : ces dispositions « sont-elles applicables au versement libre de primes sur un contrat d’assurance vie existant ou ce type de placement doit-il toujours être considéré comme un acte de disposition soumis à l’autorisation du juge des ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)