Chronique : Droit financier et boursier

Sanction AMF – Pouvoir de sanction de la COB – Interdiction définitive d’exercer – Incidence d’une condamnation de la France par la CEDH – Non

Jurisprudence DE L’AMF

AMF, Comm. sanct., 19 juin 2015, SAN-2015-13.


La condamnation de la France par la Cour européenne des droits de l’Homme au titre de diverses violations du droit fondamental d’une personne à un procès équitable n’implique pas de manière nécessaire qu’il soit mis fin à la poursuite de l’exécution de la sanction prononcée à son encontre portant interdiction d’exercer à titre définitif l’activité de gestionnaire pour le compte de tiers.

L'auteur

Revue de l'article

Rendue le 19 juin 2015, cette décision de la Commission des sanctions boucle la boucle, amorcée il y a de cela plus de dix ans, par une décision de la COB. C’est peu dire que la procédure fut mouvementée et il importe de la retracer pour bien comprendre le sens de la décision rendue.Le 12 février 2002, l’ancienne COB avait prononcé une interdiction définitive d’exercer l’activité de gestion pour le compte de tiers à l’encontre du président d’une société agréée en qualité de gestionnaire de portefeuille [1], à titre de sanction de multiples manquements. Son recours contre cette décision ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)