Chronique : Droit financier et boursier

Rémunération des dirigeants – Code AFEP-MEDEF – Soft law

Jurisprudence

L’affaire Alcatel ou les nouveaux constats d’insuffisance de l’encadrement des rémunérations.

L'auteur

Revue de l'article

Avec quelques semaines de recul, l’« affaire Michel Combes [1] » semble déjà lointaine. La réaction du Haut comité de gouvernement d’entreprise semble, quoique restée confidentielle, avoir suffi au conseil d’administration d’Alcatel-Lucent pour revoir sa position et, par contrecoup, à apaiser une opinion fugitivement indignée et des dirigeants politiques médiatiquement réactifs mais peu désireux de remettre en cause l’équilibre atteint entre soft law et hard law, en matière de rémunération des dirigeants.Rappelons simplement que, au terme d’un été particulièrement mouvementé, l’AMF a rendu ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)