Chronique : Régulation et conformité

Régulation et conformité : Pratiques commerciales trompeuses : ni droit à l’erreur, ni lapsus calami !

L'auteur

Revue de l'article

Par une décision du 16 avril 2015 [1], la Cour de Justice de l’Union européenne (CJUE), saisie d’une question préjudicielle, apporte une réponse à la question de savoir si une pratique commerciale devait concerner un nombre minimum de consommateurs et présenter un caractère intentionnel afin d’être considérée comme trompeuse.En l’espèce, un consommateur souhaitant mettre un terme à un contrat a demandé à son fournisseur de lui préciser la période couverte par la facture émise par ce dernier. Le fournisseur d’accès répondit, par erreur, que la période couverte était du 11 janvier 2010 au 10 ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)