Gestion des risques et des organisations

Projet de 4e directive LCB-FT : une lutte davantage fondée sur la gestion du risque

En publiant sa proposition de révision de la directive LCB-FT, la Commission européenne emboîte le pas au Gafi qui vient de revoir ses ​standards internationaux en la matière. Il est d’ores et déjà temps pour les établissements concernés d’entamer les travaux de mise à niveau de ​leur dispositif.

Principaux impacts de la 4e directive LCB-FT

L'auteur

Revue de l'article

Une étude [1] récente des Nations unies estime que le montant des capitaux transitant illégalement par le circuit financier international s'élevait en 2009 à 1 600 milliards de dollars, soit 2,7 % du PIB mondial. Sur ce montant, seulement 1 % des fonds blanchis est détecté et 0,2 % effectivement saisi. Afin de répondre à cette situation préoccupante et bien que les résultats de la 3e directive aient été jugés globalement satisfaisants [2] au niveau européen, le GAFI [3] a choisi de réviser en 2012 ses standards internationaux.Initialement prévu pour l’automne 2012 afin d’assurer une mise ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet