Droit de la régulation bancaire

Précisions utiles du Conseil d’État sur la procédure devant l’ACPR

Conseil d’État 20 janvier 2016, n° 374950, Caisse d’Épargne et de Prévoyance du Languedoc-Roussillon c/ Autorité de contrôle prudentiel et de résolution

Le Conseil d’État rejette une requête en annulation contre une décision de condamnation de l’ACPR. Il est amené, en l’occurrence, à se prononcer sur de prétendues atteintes aux droits de la défense et au respect du domicile ainsi qu’aux principes du contradictoire et de la légalité des délits et des peines.

conseil d'état

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°794

Bail-in : les paradoxes du renflouement interne

Suite à un contrôle conclu par un rapport d’inspection en date du 10 août 2012, le collège de l’ACPR avait décidé l’ouverture d’une procédure disciplinaire à l’encontre de la Caisse d’Épargne et de Prévoyance du Languedoc-Roussillon (CELR) pour des manquements à ses obligations professionnelles en matière de blanchiment des capitaux et de financement du terrorisme. La Commission des sanctions avait alors, par une décision du 25 novembre 2013 [1], engagé sa responsabilité disciplinaire et prononcé à son encontre un blâme ainsi qu’une sanction pécuniaire d’un montant d’un million d’euros. La ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet