Droit financier et boursier

Ordres de Bourse – Service de règlement différé (SRD) – Obligation d’information et de mise en garde – Client averti – Questionnaire – Portée.

Cass. com. 27 juin 2018, n° 16-17891.

La cour d’appel qui a constaté que l’investisseur avait rempli un questionnaire précis dans lequel il reconnaissait avoir une expérience ancienne des opérations de Bourse, en particulier des opérations du SRD, avait reconnu être parfaitement informé des conditions de fonctionnement des différents marchés et des risques inhérents et avait certifié l’exactitude des renseignements donnés, a pu juger que le prestataire n’avait pas à vérifier les renseignements communiqués, avait procédé à l’évaluation du client et n’était tenu d’aucune obligation de mise en garde à son égard, ni à l’entrée en relation, ni au cours de celle-ci car seule l’ampleur de l’effet de levier avait évolué.

L'auteur

  • daigre
    • Professeur émérite
      Université Paris I
    • Directeur éditorial
      Banque & Droit

Revue de l'article

Cet arrêt mérite également un simple signalement. Le client reprochait au prestataire de ne pas avoir vérifié sa compétence réelle en matière d’opérations à terme avec effet de levier sur le SRD et de s’être contenté de lui faire remplir un questionnaire, dans lequel il avait reconnu avoir une connaissance et une expérience ancienne des opérations sur le SRD, mais la cour d’appel n’avait pas suivi. Le pourvoi du client invoquait, en résumé, deux griefs : la banque n’aurait pas dû s’en tenir au seul questionnaire et aurait dû vérifier elle-même si le client était averti ou non ; elle aurait ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)