Veille Sanctions ACPR et juridictions de recours

Lutte contre le blanchiment et contre le financement du terrorisme : Sanction prononcée le 29 avril 2021 contre CARDIF ASSURANCE VIE : blâme et sanction pécuniaire de 2,5 millions d’euros

Sous la direction de MARIE-AGNÈS NICOLET, Présidente de Regulation Partners

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°197

Retour des OPA ? Retour sur une OPA…

Les griefs prononcés ont porté sur les sujets suivants :Le dispositif de surveillance LCB-FTGrief 1 : il est reproché à Cardif assurance vie un dispositif de surveillance LCB-FT défaillant.En premier lieu, le paramétrage de l’outil de surveillance a posteriori utilisé par Cardif n’était pas pertinent. Alors que Cardif « dispose d’une clientèle patrimoniale et en gestion de fortune » pouvant présenter des risques élevés de blanchiment des capitaux ou de financement du terrorisme et classe en risque élevé l’incohérence entre le montant des versements et les éléments relatifs au revenu et au ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)