Droit de la consommation

L’interprétation des contrats en faveur des consommateurs

Cass. civ. 2e, 3 juillet 2014

En présence de deux polices d’assurance conclues avec la même compagnie, comprenant chacune des clauses claires et précises de garantie, mais dont la juxtaposition crée une ambiguïté, la stipulation la plus favorable au consommateur doit être appliquée.

loupe

L'auteur

  • Bérard
    • Responsable des affaires juridiques du pôle Investment Solutions
      Groupe BNP Paribas

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°776

Sharing economy : un nouveau business tisse sa toile

La 2e chambre civile de la Cour de cassation, dans sa décision du 3 juillet 2014 [1], se prononce sur l’interprétation des contrats en faveur des consommateurs. En l’espèce, un particulier avait souscrit auprès de la même compagnie, à un mois d’intervalle, deux contrats d’assurance comportant des garanties de soins et de prévoyance identiques en termes de montant nominal, mais différents notamment quant aux modalités de calcul de la rente d’invalidité. À l’occasion de la mise en œuvre de la garantie d’invalidité, un litige survint entre les parties à propos de la détermination du taux ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet