Gérant de SARL. Cession d'une créance déjà cédée à un tiers. ...

La chambre commerciale de la Cour de cassation assouplit le critère de la faute séparable des fonctions engageant la responsabilité personnelle d'un dirigeant envers les tiers, en y incluant la faute intentionnelle d'une particulière gravité incompatible avec l'exercice normal des fonctions sociales. -(Cass. com. 20 mai 2003, Seusse c/Sati, JCP 2003, IV, 2258 ; RJDA 8-9/03, 842 ; Dr sociétés août-sept. 2003 n° 148 note J. Monnet ; D. Aff. p. 1502 note A. Lienhard ; Bull. Joly 2003 § 167 note H. Le Nabasque.)

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°91

B&D - N° 91


Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet