Chronique : Garanties

Garanties : Billet à ordre – Aval – Mesures conservatoires – Autorisation du juge – Particularisme du droit cambiaire

Cass. com. 19 mai 2015, F-P+B, n° 14-17401.

 

Viole les articles L. 511-1 et L. 511-2 du Code des procédures civiles d’exécution et, ensemble, L. 511-21, alinéa 7, et L. 512-4 du Code de commerce, la cour d’appel qui juge que, si le créancier détenant un billet à ordre peut pratiquer sans autorisation une saisie conservatoire sur les biens du souscripteur de ce billet, aucune disposition ne l’autorise expressément à pratiquer sans recours au juge une mesure conservatoire sur l’avaliste du billet.

L'auteur

  • F Jacob
    • Agrégé des facultés de droit, professeur
      Centre de droit des affaires, Université de Strasbourg

Revue de l'article

Les mesures conservatoires (saisie, inscription d’hypothèque…) qu’il est permis de prendre sur les biens de son débiteur récalcitrant en application de l’article L. 511-1 du Code des procédures civiles d’exécution doivent en principe être autorisées par un juge. Il est toutefois prévu à l’article L. 512 du même code que le créancier dont les droits sont menacés peut se passer de cette autorisation lorsqu’il dispose d’un titre exécutoire ou encore « en cas de défaut de paiement d’une lettre de change acceptée (ou) d’un billet à ordre… ». Cette possibilité de mesures conservatoires visée à ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)