Fraude au paiement en ligne : les sociétés de téléphonie entrent en scène…

Une banque, poursuivie en remboursement d’opérations de paiement non autorisées réalisées en ligne, peut invoquer un fondement délictuel pour mettre en cause la société de téléphonie mobile qu’elle accuse d’avoir rendu possible la fraude, par la remise fautive au fraudeur d’une carte SIM ayant permis l’accès aux SMS de validation adressés à sa cliente.

Cass. com. 22 janv. 2020, n° 18-18640, Caisse de crédit mutuel de… c/ Mme U et SFR (cassation partielle CA Douai 19 avril 2018), D, M. Mouillard, prés. ; SCP Célice, Texidor, Périer, SCP Fabiani, Luc-Thaler et Pinatel, SCP Nicolaý, de Lanouvelle et Hannotin, av.

L'auteur

  • Roussille
    • Agrégé des facultés de droit
    • Professeur
      Université du Mans
    • IRJS Sorbonne Affaires-Finances

Revue de l'article

Le paiement à distance ne cesse de se développer avec le commerce en ligne et il soulève progressivement des problèmes nouveaux. Si les nouvelles exigences posées par la deuxième directive Services de paiement (dite « DSP 2 »)[i] devraient d’ici peu limiter les cas de fraudes traditionnelles, les dispositifs mis en place dans les années 2000, qui reposent pour la plupart sur l’envoi de code de validation par SMS, ont alimenté de nombreux litiges.Le Groupe Crédit mutuel, l’un des leaders dans l’ingénierie des paiements, a mis en place un système d’authentification spécifique, Payweb, qui ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet