L'éthique de la dette

S'endetter est-il moral ? Pourquoi doit-on rembourser ses dettes ?

La dette fait partie intégrante de l’humanité et participe de la croissance économique. Mais depuis la financiarisation de l’économie, la logique de l’échange monétaire prime sur la relation sociale et humaine dans les relations entre débiteurs et créanciers. C’est cette rupture du lien social qui transforme aujourd’hui la dette en outil d’oppression. Comment réagir ?

Dettes

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Revue Banque n°769

Données personnelles : une protection de plus en plus renforcée

La crise que traverse le monde occidental depuis plus de 5 ans maintenant est une crise de la dette : dettes privées et dettes publiques, bien sûr, mais aussi dettes morales. Si l’endettement massif d’une certaine partie de la population a pu conduire à l’effondrement du système bancaire et à la « faillite » ou déconfiture de certains États, n’est-ce pas du fait d’un changement de situation de l’homme face à la dette ? Objet de croissance économique, celle-ci est peu à peu perçue comme un outil d’oppression ou un enchaînement des individus et des États. Et pourtant, dans cette critique de ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet