Droit des moyens et services de paiement

La DSP 2 ou les infortunes de l’authentification forte

On ne sait trop quoi en penser… Beaucoup de bruit pour rien ? Tout ça pour ça ? Il n’en demeure pas moins certain qu’en pratique, le report de la date de mise en œuvre de l’authentification forte du client est un événement majeur.

L'auteur

  • Pierre Storrer
    • Avocat au Barreau de Paris
      Kramer Levin Naftalis & Frankel LLP

Revue de l'article

1. Une nouvelle équation. Authentification forte du client : une authentification à deux éléments au moins (parmi les trois que sont la connaissance, la possession et l’inhérence), nous dit le point 30 de l’article 4 de la DSP 2 ; à deux éléments et une inconnue : désormais, faut-il ajouter quand ? ; cette interrogation étant elle-même sujette à deux interprétations : quand pourra-t-on (i. e. quand la technologie sera-t-elle prête ?) ou quand voudra-t-on (i. e. la fluidité du parcours client prime-t-elle sur la lutte contre la fraude aux paiements ?) appliquer l’authentification forte du ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Revue Banque

Articles du(des) même(s) auteur(s)

Sur le même sujet