Chronique Droit pénal bancaire

Droit pénal bancaire : Vol – Formule de chèque remise par inadvertance – Encaissement du chèque – Soustraction – Erreur de la victime.

Cass. crim. 28 juin 2017, n° 16-84.675.


Est coupable de vol d’une formule de chèque qui lui a été remise par inadvertance par un client qui venait de lui régler des achats au moyen d’un chèque distinct, le commerçant qui encaisse l’instrument de paiement après l’avoir contrefait.

L'auteur

Revue de l'article

Bien qu’en nette « perte de vitesse », le chèque demeure un formidable outil pour commettre des infractions. Nous en avons ici une nouvelle illustration à travers une décision de la chambre criminelle du 28 juin 2017.Alors qu’il faisait des achats chez M. X., exerçant l’activité de poissonnier, M. Y. avait réglé sa commande par chèque bancaire. Or, en consultant ses comptes en novembre 2013, il avait constaté l’existence d’un chèque débiteur de 2 000 euros. Il en avait conclu, n’ayant pas émis un chèque de ce montant, que lors du règlement du poissonnier un second chèque vierge avait été ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)