Chronique : Droit pénal bancaire

Droit pénal bancaire : Action publique – Prescription – Réquisition bancaire – Acte interruptif de prescription

Prescription de l’action publique

Cass. crim. 25 février 2015, n° 14-80.721 : Juris-Data n° 2015-003509.

 

La réquisition bancaire effectuée sur instructions du ministère public constitue un acte interruptif de prescription de l’action publique.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°160

Banque et Droit 160

Une personne était poursuivie, notamment, pour des faits d’abus de confiance commis du 15 juin 2006 au 20 mars 2007. Mais l’action publique n’était-elle pas prescrite ? Le délai de prescription de l’action publique en matière de délit est, c’est bien connu, de trois ans à compter du jour où l’infraction a été commise [1]. Toutefois, rappelons qu’avec l’abus de confiance, la jurisprudence fait débuter, par exception, le délai en question au jour où le délit est apparu et a pu être constaté dans des conditions permettant l’exercice de l’action publique [2].Ce délai étant relativement bref, ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)