Chronique : Droit pénal bancaire

Droit pénal bancaire : Action civile – Absence des délits reprochés – Connaissance par la banque des mécanismes comptables dénoncés

Action civile

Cass. crim. 28 septembre 2016, n° 15-80.804, inédit.

 

Dès lors que la Cour de cassation est en mesure de s’assurer que le juge d’instruction n’était pas saisi de la publication ou présentation aux actionnaires de comptes annuels, seules susceptibles de constituer l’infraction de présentation de comptes infidèles, la chambre de l’instruction a justifié sa décision de confirmation de l’ordonnance de non-lieu rendue par le juge d’instruction.

L'auteur

Revue de l'article

En l’espèce, la banque A. avait déposé plainte avec constitution de partie civile des chefs de faux et usage, escroquerie et blanchiment en bande organisée à l’encontre du groupe X. administrateur de biens, et de salariés de ce groupe. De façon plus précise, la banque avait dénoncé des manipulations comptables mises en oeuvre par le groupe pour présenter sous un jour favorable sa situation financière afin de la convaincre d’accepter que le placement des sommes issues des débits opérés sur des comptes reflets, ces derniers recevant des fonds qui correspondent au montant de ceux provenant ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)