Chronique : Droit financier et boursier

Droit financier et boursier : Répression des abus de marché – Délit d’initié – Cumul de sanctions pénale et administrative – Annulation d’une décision de sanction prononcée sur le fondement de dispositions déclarées contraires à la Constitution

Jurisprudence

Cass. crim. 20 mai 2015, n° 13-83.489, P.

 

En suite de la décision du Conseil constitutionnel du 18 mars 2015, doit être annulé l’arrêt qui a condamné une personne, sur le fondement de l’article L. 465-1 du Code monétaire et financier, pour des faits identiques à ceux pour lesquels la Commission des sanctions de l’AMF avait antérieurement statué à son encontre de manière définitive sur le fondement de l’article L. 621-15 du Code monétaire et financier.

L'auteur

Revue de l'article

En attendant la réforme législative à venir [1], l’arrêt rendu le 20 mai 2015 par la chambre criminelle de la Cour de cassation [2] illustre les conséquences les plus immédiates de la décision du Conseil constitutionnel du 18 mars 2015 qui a déclaré contraires à la Constitution plusieurs dispositions du code monétaire et financier relatives à la répression des opérations d’initié [3].L’on sait que par cette décision, le juge constitutionnel français a, à son tour, condamné la double répression pénale et administrative des opérations d’initié, du moins à l’égard des personnes autres que les ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)