Chronique : Droit financier et boursier

Droit financier et boursier : Recours en annulation contre les « actes de droit souple » des autorités de régulation – Légalité des « mises en garde » de l’autorité des marchés financiers

Jurisprudence

CE 21 mars 2016, n° 368082, 368083 et 368084, Société Fairvesta International
GMGH et autres, publié au recueil Lebon.
CE 21 mars 2016, n° 390023, Société NC Numéricable, publié au recueil Lebon.

L'auteur

Revue de l'article

À la suite de l’arrêt rendu le 16 novembre 2015, par lequel le Tribunal des conflits, précisant les termes de l’article L. 621-30 du Code monétaire et financier, avait reconnu la juridiction administrative seule compétente pour connaître des demandes formulées par une société à l’encontre de communiqués de « mise en garde » de l’Autorité des marchés financiers et du refus de les rectifier [1], le Conseil d’État a précisé le régime juridique applicable à ces actes si particuliers du régulateur financier [2].Capital d’un point de vue pratique, l’arrêt marque une évolution considérable du ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)