Chronique : Droit financier et boursier

Droit financier et boursier : PSI – Réception-transmission d’ordre via Internet – Filtrage et blocage des ordres – Responsabilité du PSI – Réparation intégrale

Jurisprudence

Cass. com. 24 juin 2014, n° 13-17.772, D.


Selon l’article 321-62 du règlement général de l’Autorité des marchés financiers dans sa rédaction alors applicable, le prestataire habilité qui fournit les services de réception et transmission d’ordres via internet doit, lorsqu’il tient lui-même le compte d’espèces et d’instruments financiers de son client, disposer d’un système automatisé de vérification du compte et en cas d’insuffisance des provisions et des couvertures, le système doit assurer le blocage de l’entrée de l’ordre.
Le prestataire de services d’investissement doit répondre des conséquences dommageables de l’inexécution de ces obligations.

L'auteur

Revue de l'article

Cet article est extrait de
Banque & Droit n°157

Banque et Droit 157

Parmi les décisions récentes, l’arrêt rendu le 24 juin dernier par la chambre commerciale de la Cour de cassation mérite d’être signalé. Il s’inscrit dans la continuité de plusieurs décisions relatives à l’obligation, pour le prestataire de services d’investissement, de bloquer les ordres transmis par internet en cas d’insuffisance de provision ou de couverture.De manière tout à fait classique, un client, poursuivi en paiement du solde débiteur de son compte, reprochait à sa banque d’avoir manqué à ses obligations professionnelles et, plus précisément, de n’avoir pas bloqué les ordres en ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)