Chronique : Droit financier et boursier

Droit financier et boursier : Manquement de manipulation de cours – Éléments constitutifs – Exigence d’une pluralité d’ordres ou d’une réitération (non)

Jurisprudence

AMF, Commission des sanctions, 16 avril 2015, MM. Gilles Renault, Alexander Roose, Amaury Steyaert et les sociétés Exane SA et Petercam SA, SAN-2015-08.

 

La Commission des sanctions de l’AMF précise qu’il n’est pas nécessaire de constater une pluralité d’ordres ou une réitération pour caractériser une manipulation de cours.

L'auteur

Revue de l'article

La décision rendue le 16 avril 2015 par la Commission des sanctions de l’AMF apporte une intéressante précision concernant la caractérisation du manquement de manipulation de cours.La Commission des sanctions y prononce des sanctions pécuniaires, pour manipulation de cours, à l’égard d’une SICAV de droit belge, de deux de ses traders, de son prestataire de services d’investissement exécuteur d’ordres et de l’un des traders de ce dernier [1]. La SICAV avait effectué des opérations sur les titres de deux sociétés cotées sur le compartiment B de Nyse Euronext Paris le 30 décembre 2011, soit ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)