Chronique : Droit bancaire

Droit bancaire : Secret bancaire – Communication du verso du chèque – Atteinte au secret protégeant le bénéficiaire du titre

Cass. civ. 3e, 17 décembre 2013, arrêt n° 1646 FS-D, pourvoi n° K 12-26.070, Époux Mortier c/ Robert et al.

 

« Attendu que tout membre d’un conseil d’administration et, selon le cas, d’un conseil de surveillance et toute personne qui à un titre quelconque participe à la direction ou à la gestion d’un établissement de crédit ou d’un organisme mentionné au 5 de l’article L. 511-6 du Code monétaire et financier ou qui est employée par l’un de ceux-ci est tenu au secret professionnel ; […] Qu’en statuant ainsi, alors qu’en divulguant auprès des ayants-cause du tireur les informations figurant au verso du chèque que celui-ci avait émis, la banque a porté atteinte au secret protégeant le bénéficiaire du titre, la cour d’appel, qui s’est appuyée sur cette pièce produite illicitement, a violé » l’article L. 511-33 du Code monétaire et financier, ensemble l’article 9 du Code de procédure civile.

L'auteur

  • Bonneau
    • Professeur
      Université Panthéon-Assas (Paris 2)
    • Agrégé des facultés de droit

Revue de l'article

La solution est classique : le verso des chèques qui comporte des indications concernant le bénéficiaire ne peut pas être communiqué sans le consentement de celui-ci. Il en est ainsi, selon la Cour de cassation [1], même lorsque la demande de communication émane du tireur. Cette solution s’impose tant aux juges qu’aux établissements de crédit. Dans son arrêt du 17 décembre 2013, la Cour de cassation le rappelle aux seconds dans le motif de pur droit énoncé en tête de l’arrêt et aux premiers dans le motif de cassation : dès lors que le verso a été obtenu auprès d’un banquier sans le ...
Lire la suite >>

L'article que vous souhaitez consulter est payant ou réservé à nos abonnés.

Vous êtes abonné.
Merci de vous identifier.

Achetez ce contenu à l'unité

Tarif : 5.00 euros TTC
Banque & Droit

Articles du(des) même(s) auteur(s)